L'actualité immobilière de l'agence Saphir immobilier
28 oct

Profitez de la belle santé du marché pour afficher votre annonce immobilière à Toulouse !

AdobeStock_107885365

Vous aimeriez mettre en vente votre logement à Toulouse ? Bonne nouvelle, depuis plusieurs mois, tout semble indiquer que le marché de l’immobilier français se porte au mieux. Les acheteurs profitent notamment de taux de prêt historiquement bas, avec une moyenne nationale de 1 % pour un prêt de 10 ans et de 1,69 % pour un prêt de 25 ans, selon le dernier baromètre de la Centrale de Financement (au 1er septembre 2018). Pourtant, le marché est loin de connaître la même embellie dans toutes les régions et il existe vraiment une France à deux vitesses en matière d’immobilier. Vous souhaitez vendre votre bien immobilier ? Attention, à Toulouse, les prix de l’immobilier ont augmenté. Pour séduire un acheteur potentiel, mieux vaut donc soigner votre annonce immobilière ! Faisons le point sur le marché.

Toulouse n’est pas le seul secteur à connaître un beau dynamisme. Cette envolée du prix du m² se constate également dans de grandes villes françaises telles que Bordeaux et Lyon, mais également Lille.  La hausse du prix du m² dans ces zones tendues est due à une raréfaction de biens disponibles sur le marché, corrélée à une augmentation constante de la demande. L’attractivité de ces villes réside notamment dans le dynamisme de leur évolution démographique et dans leur développement urbain, renforcé par de nombreux projets de réhabilitation et de construction d’infrastructures (aéroports, lignes TGV…).

Enfin, les taux de prêt immobilier historiquement bas de ces derniers mois ont accentué cette attractivité croissante, en incitant de plus en plus de Français à se lancer dans l’achat d’un bien. « Le sentiment qu’il est possible plus que jamais d’obtenir facilement des crédits à des taux bas, donc attractifs, est un signe extrêmement positif pour l’accession à la propriété et la bonne santé du marché immobilier », conclut Jean-Marc Torrollion, Président de la FNAIM.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée